Créer ton activité dans l’alimentation: 5 clés pour te sentir légitime

Quand je demande aux femmes ce qui les empêche de se lancer à créer leur activité dans l’alimentation et la cuisine, les 1eres réponses qui viennent sont :

  • La peur de ne pas être reconnue dans leur domaine
  • Le manque de compétences
  • Le manque d’expérience

En gros, on se parle bien du sentiment d’illégitimité.

Tu sais, cette impression qui te fait te dire que tu n’es pas à ta place, que tu n’es pas « assez » ou « insuffisante » par rapport aux autres pour mériter d’être là où tu es, voire pire pas digne de gagner de l’argent.

Tu vois de quoi je parle ?

Ressentir ça, c’est normal mais ce n’est SURTOUT PAS ça qui doit t’influencer dans tes non-décisions.

Tu ressens ça parce que t’imaginer te lancer dans la création de ton activité ça équivaut à te projeter dans un milieu qui ne t’es pas familier. Parce que là, tu es sûrement salariée, dans un job peut-être « bien rangé » et qui suit la logique de tes études. Or, on le sait, tout changement est source d’inconfort pour l’humain.

Alors du coup, tu te dis quoi ?

  • Il faut que je me forme
  • Je dois avoir des diplômes
  • Il faut que je fasse des stages, etc…

Résultat : tu ne te lances jamais dans ce projet et tu peux procrastiner ainsi pendant des années avant de créer ton activité.

OR, il y en aura toujours des meilleur-es que toi !

train rouge sur la neige

C’est comme un train sur les rails du temps, où la voiture devant toi sera TOUJOURS devant toi. Parce qu’elle s’est placée là AVANT toi tout simplement.

Il y a des gens qui ne se lancent jamais parce qu’il ne se sentent jamais « assez » ou « suffisant » par rapport à telle ou telle personne.

En fait, ce n’est rien d’autre qu’une stratégie de ton cerveau pour t’auto-saboter et te garder dans une situation que tu connais, aussi inconfortable soit-elle.

Voici 5 pistes concrètes pour sauter le pas et te créer enfin TON activité dans la cuisine ou l’alimentation

Piste #1 : Arrête de te comparer aux autres

C’est une trèès mauvaise idée. Car la « personne-référence » que tu auras choisie a forcément plus d’expérience que toi et en saura toujours plus que toi au fil des années.

voiture grise avec ses 2 portières ouvertes

C’est comme ça : à moins d’avoir une DeLorean pour retourner dans le passé, le cours du temps n’est pas modifiable. (Rappelle-toi de cette histoire de train !)

Piste #2 : Ne t’occupe pas de ce que pensent les autres

Si tu étais naufragée sur une île déserte avec d’autres personnes, et que tu étais la seule à savoir cuisiner. Est-ce que tu te sentirais illégitime à leur faire à manger ?

Bien sûr que non, puisque tu serais la SEULE à être capable de faire ça 😊

L’impression d’illégitimité prend toujours forme par rapport au regard des autres. Ce fameux « ILS vont penser que je suis nulle ».

Il est donc important de te recentrer sur toi, sur ce que tu sais faire et sur ce que tu as à délivrer à tes client-es.

Piste #3 : Crée ton île déserte…

… où tu serais justement la seule à savoir faire ce que tu fais !

Pour ça, cultive ta différence.

Fais ton introspection et :

Mets le doigt sur ton vécu : chaque parcours est unique. Cette singularité, va te rendre authentique et créer le lien avec tes prospects qui auront envie d’acheter ton produit ou tes services.

Identifie « le point de bascule »: ce qui fait que tu as décidé de changer de voie et de faire ce que tu fais.

femme pieds nus au bord de l'eau sur une plage

L’idée, c’est de créer TA différence sur le marché… et du coup d’être la SEULE à faire ce que tu fais COMME tu le fais.

(Je te parlerai du pourquoi il ne faut pas avoir peur de cibler une niche plutôt que tout le monde dans un prochain article 😉 )

#Piste 4 : Envoie bouler ton égo

Et oui, parce que le syndrome de l’imposteur, ce n’est rien d’autre que ton EGO qui te parle et qui t’empêche d’entrer en action… par peur de perdre la face.

Et c’est d’autant plus flagrant dans le domaine de l’alimentation et de la cuisine, où tout le monde se regarde les uns les autres, à savoir qui a fait mieux que l’autre. C’est te regarder le nombril sans jamais penser que tu as quelque chose de « ouf » entre les mains que tu pourrais transmettre à tes clients.

Oublie ton égo, et pense à ton-ta client-e. Uniquement à lui-elle. 😉

Piste #5 : Te mettre en action

personne qui saute d'une falaise

C’est LE levier qui va te donner confiance en toi et en ton projet dès le DEPART. Car au fur et à mesure que tu avances et que tu vas voir ton projet prendre forme suite à tes actions concrètes, tu vas ancrer la confiance que CA MARCHE !

En résumé…

Tout ça ce n’est rien d’autre qu’une impression.

Car tu ES légitime. Tu sais déjà faire des choses que tu peux d’ores-et-déjà exploiter.


Le sentiment d’illégitimité est un sujet dont je pourrais parler durant des heures et ces 5 pistes que j’ai moi-même explorées sont des points d’entrée concrets pour commencer à surmonter ton frein à te lancer !

Si cet article t’a parlé et que tu as justement besoin de faire le point pour oser te lancer, n’hésite pas à faire une demande de séance gratuite durant laquelle nous ferons le diagnostic de ta situation et nous élaborerons ton plan d’action en 3 points.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Tu as envie de créer et vivre de ton activité dans le domaine de la food ?

Reçois chaque semaine la "Pincée d'Umami" dans ta boîte mail : des conseils, des outils et du contenu inspirant pour avancer dans ton projet !

Mélanie Landais
Mélanie Landais

Je suis experte auprès des femmes en reconversion dans les métiers de l’alimentation, qui veulent créer et vivre d' une activité qui leur permette de croquer leur vie professionnelle à pleines dents

En savoir plus

Laisser un commentaire

Fermer le menu
felis ut diam sit facilisis sed mi, fringilla id, leo