Le batch cooking : avantages et inconvénients

Titre de l'article

En 2019, le mot-clé « batch cooking » a fait +600% dans les recherches Google. C’est pour dire l’engouement pour cette méthode qui nous vient des Etas-Unis… et dont le principe est utilisé au quotidien dans l’industrie 😉

Plein de livres de recettes ont été édités sur le batch cooking et je crois bien que les éditeurs ont eu de quoi se faire des c******s en or avec ça !

Alors on peut se demander pourquoi autant d’engouement autour de cette méthode. Au point même que adeptes en viennent à prendre en photos les boites Tupperware de leurs réalisation ! 😉

Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Parce que oui, le batch cooking ce n’est pas pour tout le monde !

Si tu hésites à te lancer, je te partage aujourd’hui les + et les –  de cette méthode, ainsi que mon avis sur le sujet.

C’est quoi le batch cooking ?

Le terme signifie littéralement « cuisiner par lot ».

Effectivement, en anglais c’est plus glamour 😉

En somme, tu te prends une demi-journée et tu cuisines en une seule fois tous les repas de la semaine à l’avance. Et ensuite, tu n’as plus qu’à réchauffer ou à assembler les préparations chaque jour.

Cette notion me parle, en tant qu’ancienne industrielle. Car en industrie, il est d’usage d’optimiser la mise en œuvre de la fabrication des différents produits. C’est-à-dire qu’on fait en sorte d’enchaîner les différentes fabrications (batch) qui utilisent à peu près les mêmes ingrédients. Ca permet d’économiser du temps en termes de logistique, de manutention, de main d’oeuvre et de maintenance.

Et donc, appliqué à la cuisine, en peut en tirer de nombreux avantages… mais également quelques belles galères !

J’ai testé le batch cooking durant quelques temps, en mode utilisateur lambda, en suivant scrupuleusement les indications. Histoire de voir de mes propres yeux ce qui pouvait bien susciter autant d’engouement.

Les avantages

Avantage #1 : Gagner du temps chaque jour

Sablier contenant du sable rouge en train de couler
  • Parce que tu n’as pas besoin de réfléchir à ce que tu vas faire à manger. Mode auto ON !
  • Tu n’as pas besoin de cuisiner chaque jour : juste à réchauffer, tout est déjà prêt !
  • La liste de courses étant prête, tu ne divagues plus comme un zombie dans les méandres de ton hypermarché !

Avantage #2 : Se libérer la tête

  • Pas besoin de te demander ce qu’on va manger ce soir : tout est déjà prêt !

Avantage #3 : C’est plus facile de cuisiner équilibré et limite la tentation de malbouffe

2 bols de soupe rouges orangés
  • Comme tu y consacres vraiment le temps, tu te crées l’opportunité de réfléchir à des plats équilibrés
  • Ce qui nous amène à aller piocher le joker de la quiche surgelée c’est le fait que dès qu’on rentre du boulot le compte à rebours est lancé. Il faut vite trouver une idée de repas. Mais comme on est crevé(e), qu’on a passé une journée bien pourrie, le cerveau périclite et aucune idée ne peut venir. C’est là qu’on va se tourner vers les produits industriels. Or avec le batch cooking tout est prêt, il n’y a donc plus de raison de sortir le joker

Avantage #4 : Réduire le gâchis

Pour faire du batch cooking, il faut planifier les repas puis faire les courses en conséquence. C’est ce qui va limiter les achats hasardeux, et éviter de se retrouver avec des choses dans le frigo dont tu ne sais pas quoi faire… et que tu vas finir par jeter.

Avantage #5 : Faire des économies – Money Money

5 piles de pièces argent alignées

Etant donné que la liste de courses découle du planning de repas, tu es moins tenté(e) d’aller acheter des choses dont tu n’as pas besoin 😉

Avantage #6 : C’est l’occasion de cuisiner en famille

Vue la quantité de boulot à faire (entre 2 et 4h de cuisine), il y a de quoi péter un câble au bout de 2 semaines de batch cooking si tu es seul(e) à te le taper.

Alors c’est le moment de partager les tâches avec Monsieur/Madame et de faire participer les plus jeunes !

Voilà une belle opportunité pour montrer l’exemple et transmettre les bons gestes 😉


Bon, tout ça c’est la vision idyllique du batch cooking, quand ça marche bien, quand la mécanique est bien huilée et que tu n’as pas un grain de sable qui s’y incruste.

Mais le batch cooking ça peut aussi être un bon moyen d’avoir envie de tout envoyer bouler et de foutre le feu à ta cuisine !

Les inconvénients

Les inconvénients du batch cooking sont particulièrement exacerbés quand on est novice ou quand la cuisine c’est vraiment pas notre tasse de thé.

Inconvénient #1 : Ca te bouffe ton dimanche après-midi.

Généralement les bouquins annoncent « Mes repas de la semaine en moins de 3h », « Je cuisine pour la semaine en moins de 2h ».

Oui mais tout ça, c’est de la théorie.

Femme assise dans un canapé avec des chaussettes rouges les pieds posés sur une table basse en train de boire dans une tasse

Parce que dans la réalité c’est ça :

  • Tu démarres dimanche à 14h et tu termines à 17h quand tout va bien.
  • Tu as l’impression qu’on a fait la guerre des tranchées dans ta cuisine.
  • Tu as loupé les super séries du dimanche aprèm
  • Le bouquin que tu voulais terminer, tu t’assois dessus. Tu le liras… une fois que tu auras terminé de faire la vaisselle
  • Et en plus tu t’es trompé(e) : tu as mis les avocats dans la sauce bolognaise, et la tomate dans la mayonnaise

Inconvénient #2 : Ca manque de flexibilité

Le batch cooking implique de suivre une organisation parfois digne d’une bonne vieille dictature.

  • Soit, tu arrives à réaliser tes propres recettes, moyennant une petite grosse préparation mentale avant de démarrer. Pour bien coordonner les différentes étapes des différents plats entre elles, et éviter de te lancer au hasard (et donc perdre du temps). Ca va, tu me suis toujours ?
  • Ou bien tu t’achètes un livre sur le sujet et tu suis scrupuleusement ce qu’il te dit de faire.

Par contre, avec un livre, tu éteins ton cerveau. Mais vraiment ! Le libre arbitre et les livres de batch cooking ont du mal à cohabiter.

 Et ça ne sert à rien de déroger à ce qui est indiqué, à chercher à inverser des plats, à remplacer le chou rouge de la semaine 1 par la salade de la semaine 2. Ca peut devenir périlleux. Parce que le bouquin il te dit exactement ce qu’il faut faire avec les plats qu’il a prévu. Si tu changes quoi que ce soit, c’est la m***e garantie !

Photo d'une page de livre de cuisine

En effet, le livre te fait cuisiner plusieurs plats en même temps : les différentes étapes des différents plats sont imbriquées les unes dans les autres. Tout est déjà calculé minute par minute, étape par étape.

Sinon, ça signifierait passer 1/2h à refaire l’organisation qui a été fixée dans le livre, à essayer de comprendre quelles étapes correspondent à ce plat pour ensuite l’intégrer dans ta session de batch cooking.

Perso, j’ai essayé de faire des modif, et je me suis arrachée les cheveux.

Il est donc difficile de gérer les imprévus avec un livre, surtout quand tout doit être déroulé de manière quasi militaire… et tu sais ce que je pense des livres de recettes !

Inconvénient #3 : Ne prend pas en compte les imprévus

Lundi et mardi, tout se passe bien.

Mercredi soir, tu rentres après une journée bien pourrie, où Michel de la Compta a sous-entendu que ta voisine d’open-space, Chantal, avait décroché le poste que tu brigue depuis des mois et qui aurait pu marquer un tournant dans ta carrière.

Panneau à double sens gauche et droite dans le désert

Ce soir-là tu as juste envie de te vautrer en pyj et en charentaises dans ton canapé avec une pizza, une bière et regarder la redif de la finale de la Coupe du Monde 98.

Jeudi, tu te retrouves avec 1kg de chou rouge émincé sur les bras. (Et Chantal a vraiment décroché le job).

« Heu, il servait à quoi déjà le chou rouge ? »

En plus, à la maison, personne n’aime le chou rouge. Mais comme tu avais galéré à le remplacer par la salade de pois chiche, tu as cédé au chou rouge.

Poubelle.

Inconvénient #5 : Ca t’oblige à suivre des recettes

Or les recettes t’emprisonnent et te réduisent à ne cuisiner que ce que l’auteur du livre à décidé que tu cuisinerais… Jusqu’à ce qu’il sorte son prochain bouquin à 29€ avec des nouvelles recettes. Ce n’est pas de l’autonomie tout ça. C’est t’enchaîner pour que tu allonges la monnaie.

Les bouquins de recettes c’est un business juteux, ne l’oublions pas.

Ceci dit, tu n’es pas obligé(e) de suivre les recettes de quelqu’un ou d’un bouquin. Tu peux tout-à-fait faire du batch cooking avec tes propres recettes…

A condition de savoir déjà t’organiser pour cuisiner plusieurs plats en même temps et donc de maîtriser le concept de temps masqué. Parce que c’est ça qui te fait gagner du temps !

Inconvénient #6 : Ca ne te rend pas autonome

Et ça ne t’apprend pas à t’organiser.

Bébé à quatre pattes

Si tu te reposes sur les livres, qui te mâchent tout le travail, ça signifie que sans eux tu n’arriveras jamais à cuisiner autre chose que les recettes qu’ils te donnent.

Tu auras toujours besoin que le livre te dise ce qu’il faut faire. Et tu ne seras jamais AUTONOME.

Mais alors, Mélanie ? Tu conseilles ou pas le batch cooking ?

Réponse de Normande : ni oui, ni non. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution. Tout dépend de toi et de ta personnalité.

On m’a souvent demandée si je mettais en place le batch cooking avec mes clients.

Ma réponse est que je mets en place ce qui est le plus adapté à mes clients.

Le but est qu’ils réussissent à atteindre leur objectif dans le respect de leur personnalité et de leur rythme de vie. Et non pas les pousser à entreprendre quelque chose qui soit voué à l’échec.

Alors si je vois que le batch cooking n’est pas fait pour eux, je leur propose d’autres alternatives.

Et ça, c’est mon job : te trouver des solutions adaptées 😉 D’ailleurs, si tu a besoin conseils personnalisés, d’un regard extérieur, n’hésite pas me demander une séance découverte gratuite.

En résumé :

Le batch cooking c’est fait pour toi si :

  • Tu sais cuisiner un minimum
  • Tu es prêt(e) à prendre ½ journée pour cuisiner
  • Si tu aimes cuisiner (et encore c’est pas dit que ça ne te soule pas de passer tes dimanche à cuisiner)
  • Si tu es prêt(e) à suivre scrupuleusement les livres et à ne pas chercher à modifier
  • Ou si tu maîtrise le fait de cuisiner plusieurs plats et si tu as toujours des idées de repas
  • Si le manque de flexibilité, tu t’en fous
  • Si tu aimes que tout soit millimétré
  • Si la tâche est partagée

Ce n’est pas fait pour toi si :

  • Tu as autre chose à faire de tes dimanches
  • Tu n’aimes pas cuisiner
  • L’idée de passer une demi-journée à faire à manger te donne des boutons
  • Tu as tendance à ne pas être rigoureux
  • D’une manière générale tu as déjà du mal à tenir les plannings
  • Tu t’embrouilles quand tu fais plusieurs choses en même temps
  • Ta cuisinière c’est juste 1 feu
  • Tu préfères avoir plus de flexibilité
  • Si tu aimes trop la liberté de ne pas/plus avoir à suivre des recettes
  • Si tu es seul(e) à porter le poids de la cuisine à la maison

Tu te poses des questions sur le sujet ? Tu ne sais pas si c’est vraiment fait pour toi et tu ne trouves pas de solution pour te remettre efficacement en cuisine ? Tu ne sais pas par quel bout commencer ?

Si tu as répondu OUI à l’une de ces questions, alors c’est le moment de faire une demande de séance découverte afin de bénéficier gratuitement de mes conseils personnalisés. C’est 1h, par Skype. C’est rapide et de chez toi. 😉

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Envie de reprendre le contrôle de ton quotidien en cuisine en 8 jours ?
Inscris-toi à mon mini-programme gratuit !

Mélanie Landais
Mélanie Landais

Je suis coach culinaire et fondatrice de Mahel. J’accompagne des parents en manque de temps et d’inspiration à se remettre en cuisine au quotidien.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Fermer le menu
lectus consequat. risus. mattis efficitur. et, ut