9 trucs qui soûlent en cuisine… et qu’on est obligé de faire

Titre de l'article

Qu’est-ce qui te soule quand tu cuisines et qui a le don de te donner des boutons ?

Qu’est-ce qui aurait tendance à te faire faire demi-tour avant même d’avoir mis un pied dans la cuisine ?

Toutes ces choses qui font qu’on n’aime pas cuisiner.

Les raisons qui font qu’on n’aime pas ou qu’on n’a pas envie de cuisiner sont nombreuses et sont propres à chacun.

Par exemple, je passe mon temps à me laver les mains parce que je ne supporte pas d’avoir les mains poisseusses. Résultat : je mets de l’eau partout dans la cuisine, mes torchons sont trempés et ça a le don de m’agacer fortement.

Du coup, je me suis dit que ce serait pas mal de réunir ces trucs qui soûlent quand on cuisine, et comment tu pourrais les contourner.

En voici 9 que l’on pourra ensuite compléter avec les trucs soûlants à toi 😉

Truc qui soûle #1 : Devoir faire la vaisselle après

Ajouter la petite touche finale à son plat, ressentir de la fierté, se dire que ça va être super bon, se retourner… et voir le Mont Everest de la vaisselle à faire juste après !

Je suis une flemmarde. Du coup j’ai développé des techniques… de flemmarde 😆

Comme je ne mets pas tous mes ustensiles de cuisine au lave-vaisselle, à un moment, je suis forcément obligée de faire la plonge.

assiettes et tasses empilées sur un lave-vaisselle

Alors pour limiter le problème, j’essaie d’utiliser le moins d’ustensiles possible :

  • 1 planche à découper et un couteau
  • 1 ustensile de cuisson pour la viande
  • 1 autre pour les légumes/accompagnement
  • 1 cuillère en bois pour touiller

Je choisis une GRANDE planche à découper, parce que ça me permet de laisser tout ce que j’ai découpé sur la même planche, sans avoir à transvaser dans un contenant et donc éviter de salir autre chose.

Et ce qui implique aussi de réaliser des plats qui demandent peu d’ustensiles. Ce sont en général des plats dits « rapides », qui ne nécessitent que peu d’étapes et qui sont donc simples à faire.

C’est tout bénef’ : peu de vaisselle, peu de temps et faciles à préparer !

Truc qui soûle #2 : Devoir faire la vaisselle AVANT

L’H O R R E U R. 😨

Et oui, ça c’est le truc qui arrive. Devoir commencer par faire la vaisselle avant même de cuisiner quoi que ce soit. Pour faire de la place dans l’évier, pour se libérer des ustensiles, pour pouvoir cuisiner et les re-salir encore, devoir les laver de nouveau mais du coup comme on a la flemme, bah on laisse traîner… Jusqu’à la prochaine session de cuisine !

Ma technique de flemmarde : je lave au fur et à mesure.

Mais ça implique de faire les choses en temps masqué.

En gros, faire 2 opérations en même temps : pendant que ma viande est en train de colorer, je lave un ou deux trucs.

Et puis, pendant que la sauce est en train de réduire, je relave autre chose, je nettoie le plan de travail.

Résultat : une fois que le repas est prêt, il ne me reste que la casserole et la poêle à nettoyer + la cuillère en bois. Ce qui prend en gros 5min max. Pendant ce temps, mon mari a mis la table et fait le service (ou prépare l’apéro !)

Truc qui soûle #3 : Devoir éplucher, couper

Main de femme en train de couper des poivrons

En gros, on parle ici de toute opération salissante, qui prend du temps, qu’on ne maîtrise pas toujours… Et qui n’est PAS DU TOUT PASSIONNANTE.

Mais vraiment pas du tout.

Pour certaines choses, voire presque toutes, tu peux te passer de ces opérations relou quand tu n’es vraiment pas motivé(e).

Ne te prive pas de te tourner vers les choses déjà préparées : rien ne t’empêche d’utiliser de temps en temps des légumes surgelés déjà coupés ou de la viande préalablement parée et émincée.

Tout ce qui sort d’une usine n’est pas forcément de la crotte ! Ce sont des choses qui sont là pour te dépanner.

Pour t’aider et te rassurer, regarde les étiquettes sur les emballages : moins il y a d’ingrédients, et mieux c’est.

Alors si tu veux acheter des poivrons émincés et que sur l’emballage la liste des ingrédients se résume à : « Poivron émincé surgelé », il n’y a pas de raison de te freiner ! Dis-toi que le but n’est pas de faire du 100% DIY mais d’en faire un peu, juste ce qu’il faut pour que ça s’imbrique correctement dans ton rythme de vie.

Tu peux même, si tu es motivé(e), en préparer d’avance toi-même et le congeler : ça t’évite de gâcher si tu as trop de légumes et de gagner du temps !

Truc qui soûle #4 : Faire les allers-retours à la poubelle

Ma cuisine fait 10m². Autant te dire que faire des allers-retours entre mon plan de travail et la poubelle ne devrait pas me poser de problème…

Chien assis et endormi sur une chaise en bois

Mais je suis tellement flemmarde que le moindre déplacement inutile me fait l’effet d’un marathon à courir juste après avoir pris un bon gros apéro et une tartiflette en doudoune.

Alors j’utilise une poubelle de table : un contenant qui passe au lave-vaisselle. Tous les déchets que je génère pendant que je prépare le repas y finissent. Une fois terminé, je jette en un seul geste mes déchets à la poubelle : 1 seul déplacement au lieu de 8000 !

Truc qui soûle #5 : Se salir les mains…

… Et devoir se les laver toutes les 30s.

Petites fille en train de se laver les mains dans une cuisine

En fait, ce que je ne supporte pas c’est d’avoir les mains collantes à cause des aliments que je manipule. Parce qu’après, on en met partout : sur les manches de la casserole et du couteau, sur la manette du robinet. Même si tout ça sera nettoyé après, je déteste me dire que je pourris tout ce que je touche.

Et surtout, je me dis que moins je salis, moins j’aurais à briquer tout ça.

Bref… tu vois jusqu’où la flemme peux nous conduire 😅

Du coup, je garde à côté de moi un torchon humide. Il me permet de m’essuyer les mains pendant que je cuisine et de m’éviter de les laver toutes les 30s à l’eau et au savon. Parce que je t’assure : je suis capable de me les laver au moins 10 fois en 1/2 heure !

Ca les rend pas propres à 100% mais ça permet de ne pas rendre collant tout ce que je touche.

Truc qui soûle #6 : L’idée que le repas aura été plus long à cuisiner qu’à être mangé

Effectivement, même quand on réalise des plats « express », aussi bon soient-ils, souvent on passe plus de temps à le préparer qu’à le déguster : 30min à cuisiner et tout est mangé en 15min… parfois même machinalement sans prêter attention à ce qu’on ingurgite.

Tu as déjà dû ressentir ça. Niveau satisfaction c’est un peu frustrant.

Je te conseillerais donc de continuer à réaliser des plats dits « rapides ». Mais de prendre vraiment le temps de manger, d’apprécier le repas en lui-même et le moment passé ensemble :

  • Eteindre la TV
  • Manger ensemble à table, partager le MÊME repas (le mot partage prend alors tout son sens) 😉
  • Prendre le temps de discuter à table, tout en mangeant
  • Partager les ressentis sur ce que vous êtes en train de manger : c’est bon, pas bon, qu’est-ce qu’on a mis dedans, est-ce que c’est chaud, froid, piquant, sucré, salé, gras, léger, etc… bref, de manger en « pleine conscience ».

Ca te permettra à toi et ta famille de « rallonger psychologiquement » le repas, de l’apprécier encore plus et de ne plus focaliser sur le fait qu’il aura mis du temps à être préparé. Cela vous aidera à vous concentrer sur le moment présent et cet instant de partage.

Truc qui soûle #7 : Quand il te manque un ingrédient pour parfaire le plat

Une juste remarque de ma cousine : c’est pénible une fois que tu es lancé(e) de te rendre compte en cours de route qu’il te manque THE ingrédient pour ton plat.

Dans ce cas, soit tu arrives à le remplacer par autre chose, qui donnera un autre goût (mais c’est comme ça qu’on arrive parfois à de bonnes surprises). 😉

Soit, si ça t’arrive souvent, c’est d’anticiper la catastrophe autant que possible : avoir toujours une liste de courses ouverte que chacun pourra venir remplir au fur et à mesure. A chaque fois que tu arrives en fin de bouteille, de pot, de sachet, hop, tu le notes sur la liste.

Surtout, ne te dis pas que tu le noteras plus tard. Car je te le garantis : tu vas OUBLIER !

Truc qui soûle #8 : Les enfants

Main d'enfant attrapant une fraise sur un plan de travail

Ca c’est la réponse de mon mari quand je lui ai posé la question de savoir ce qui le soulait en cuisine. 😅

Donc oui, les enfants dans une cuisine c’est pénible, surtout quand ils sont petits.

Parce qu’ils sont toujours dans nos pattes, qu’on a peur de les brûler, qu’ils se fassent mal, ou alors ils sont toujours en train de piocher pour goûter.

2 solutions : soit les faire sortir de la cuisine pour que le/la conjoint(e) s’en occupe et les protéger. Soit les faire participer.

Chez nous, les 2 méthodes fonctionnent.

Ils adorent participer, ou juste regarder ce qu’on fait. Ils apprennent, enregistrent. Ce sont des éponges, ils adorent imiter et gardons en tête cet effet miroir qui fait qu’ils reproduisent tous nos gestes.

Mon fils d’un an et demi sait battre les œufs, il en met partout mais bon, hein… 😆 Ca c’est plutôt les week-end quand on a le temps (et de la patience !).

Truc qui soûle #9 : Devoir cuisiner

At last but not least…

Et oui ! Ce qui peut souler en cuisine c’est aussi tout simplement le fait de cuisiner. Parce qu’on n’aime pas cuisiner, parce qu’on n’est pas à l’aise, parce que ce n’est pas très passionnant.

OUI, tu as le droit de ne pas aimer cuisiner.

Voici 2 pistes :

  • Garde en tête que à chaque fois que tu fais, tu seras de plus en plus à l’aise, et tu iras de plus en plus vite. Ca ne te fera toujours pas aimer cuisiner mais ce sera moins long. Mathématiquement, tu passeras moins de temps à faire cette chose qui t’est désagréable.
  • Et ensuite, ne cuisine pas tous les jours si tu ne le sens pas. Comme je le dis toujours : ZERO PRESSION. Ok cuisiner soi-même c’est mieux pour la santé, pour la nature etc… Mais le but ce n’est pas de faire du 100% fait-maison. En faire un peu c’est déjà bien.

Donc de temps en temps, OUI, permets-toi la pizza surgelée. Et si ça te dit, tu peux même regarder la liste des ingrédients pour la choisir au mieux. Donc tu vois, rien de très grave !

Et surtout :  arrête de regarder Top Chef et toutes ces émissions culinaires ! Rien de mieux pour te faire culpabiliser et pour te mettre la pression !

Et puis à chaque fois que tu feras, même un peu, ça te donnera satisfaction. Et qui sait, la satisfaction appelant la motivation… 😉

Si tout ça te parle et que tu veux aller plus loin, ces conseils font partie du programme gratuit « 8 jours pour retrouver le contrôle de sa cuisine » qui te guide pas-à-pas pour t’aider à retrouver le chemin de ta cuisine… en toute sérénité !

N’hésite pas à le télécharger juste ici :

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Envie de reprendre le contrôle de ton quotidien en cuisine en 8 jours ?
Inscris-toi à mon mini-programme gratuit !

Mélanie Landais
Mélanie Landais

Je rends la cuisine accessible aux parents engagés pour qu’ils s’y remettent efficacement et qu’ils puissent enfin être alignés avec leurs valeurs et contribuer à un monde meilleur.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Fermer le menu
libero mattis libero ipsum mattis efficitur.