Tes livres de cuisine prennent la poussière ?

Image de mise en avant de l'article

Pas d’idée de recettes en semaine ?Alors, « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? »

C’est une phrase qui te parle ? Je parie que oui.

Chaque fois que j’entendais cette question j’étais à deux doigts de faire une grève de la faim juste pour ne pas avoir à réfléchir. 😅 Et c’est tellement répétitif, que l’hashtag #questcequonmangecesoir est devenu super populaire sur les réseaux sociaux !

Mais tu as sûrement tenté de résoudre le problème en t’abonnant à des mails qui t’envoient des recettes chaque jour et/ou tu as craqué le porte-monnaie pour t’offrir le bouquin de 800 pages sur la cuisine pour tous les jours.

Tu as réalisé quelques-unes de ces recettes, c’était super. Et puis au bout quelques semaines, tu refais les mêmes, tu en as eu marre, tu as laissé tomber. Et puis les repas sont redevenus un peu monotones… et tu ne sais toujours pas « qu’est-ce qu’on mange ce soir » !

Au final, tes livres de cuisine prennent la poussière et tu as 936 messages non lus dans ta boîte mail. 🤪

Mais pour tout te dire, c’est plutôt une bonne chose ! 🤗

Je t’explique pourquoi se référer strictement aux recettes n’est pas forcément la bonne solution quand on parle de « cuisine du quotidien ». 👇🏻

As-tu remarqué ?

Les recettes sont construites de manière à ce qu’on ait l’impression qu’on n’a pas le droit de les modifier. Que si on le fait, on risque de rater lamentablement notre plat.

J’ai toujours eu l’impression qu’on y sous-entend une notion de sacré ou d’intouchable. Comme si c’étaient des formules magiques à prononcer exactement comme elles ont été écrites.

D’ailleurs, on rigole un peu jaune quand on a posté une recette sur des forums et qu’on tombe sur un commentaire : « super ta recette de gâteau aux fraises ! J’ai ajouté du chocolat, remplacé les fraises par de la mangue, divisé le sucre par 3, ajouté du thé matcha et utilisé de la farine de châtaigne. Résultat parfait » 😆

As-tu déjà été à un atelier/cours de cuisine ? D’où tu repars super content(e) avec les 3 recettes que tu as apprises sous le bras… Ces 3 recettes que tu ne referas peut-être qu’une fois, voire jamais. Et d’ailleurs, ce n’est pas avec 3 recettes qu’on fait à manger tous les jours, n’est-ce pas ?

Parce qu’elles suggèrent que tu dois les suivre à la lettre, les recettes sont un FREIN dans ton quotidien. Elles limitent tes idées et ton autonomie, par leur prétendue inflexibilité.

Bibliothèque avec des livres de cuisine
Une partie de ma collection personnelle de livre de cuisine. Taux d’utilisation : 0,03%

Et pour cause :

Quand on planifie les menus de la semaine, on est tenté de regarder les livres/internet et de piocher dedans tout ce qu’on va réaliser chaque jour. On fait plein de courses, on est motivé, mais :

  • Au bout de 3 jours on a envie de changer les plans, et on se retrouve avec plein de denrées dont on ne sait pas vraiment quoi faire.
  • Les conditionnements ne sont pas forcément adaptés à la recette et on se retrouve avec des restes.
  • Ou alors on a déjà des choses au placard et on ne sait pas quoi faire avec parce que les recettes ne collent pas. On ne sait pas comment les adapter, ou même si on peut les modifier !
  • Parfois, elles ne correspondent pas au temps dont on dispose.
  • Celles qu’on a sous les yeux ne nous donnent pas envie.
  • Ou bien elles semblent trop compliquées, voire pas savoureuses.
  • On lit les commentaires, les notations, on compare, certains sont mitigés, d’autres disent que c’est raté.

Et c’est comme ça que tu as passé 1h à trouver la recette parfaite pour le lundi, alors qu’il t’en reste encore quelques-unes à chercher pour le reste de la semaine ! C’est décourageant d’avance ! 🥱

Bref, ça me donne cette même impression d’errance dans les méandres des comparateurs de vols sur internet 😅 ✈

Alors tu vas me dire…

« Oui, mais sur certains sites ils ont un générateur de recettes en fonction de ce que tu as dans le frigo ». Pour les avoir testés, je dois avouer que l’intention est bonne mais pas du tout efficace.

Illustration : aujourd’hui, dans mon frigo j’ai un reste de poulet, de petits pois et de riz.

Le moteur de recherche m’a sorti un nombre incalculable de paëlla. 😱Sauf que bien sûr, il me manque la moitié des ingrédients et je n’ai pas l’intention de me lancer dans une paëlla en pleine semaine 😅 Alors que dans ma manière de raisonner, j’arriverais plutôt à la conclusion de réaliser un plat de riz sauté au poulet à l’asiatique : facile, avec mes restes et réalisable en 15min.

Liste de recettes de paëlla avec leur photo

(Je t’expliquerai dans un prochain article comment contourner des recettes pour s’en inspirer et sans jamais avoir à les appliquer, afin d’obtenir une infinité de déclinaisons ».

MAIS

Je te rassure, les recettes sont flexibles à 100%. Pour un peu qu’on ose sortir des sentiers battus et qu’on se fait confiance, il est possible s’en affranchir et de de s’autonomiser.

Pour cela, change ta manière de raisonner. Ne vois en la recette qu’un SQUELETTE : à chaque étape retires-en les ingrédients, et remplace-les par des ingrédients de la même famille que tu as dans tes placards. Tu réaliseras ainsi un plat de la même catégorie mais avec des saveurs complètement différentes et juste avec ce que tu as sous la main. (Et en plus avec la fierté que ce sera TA création 👏🏻)

➡Des boulettes de poulet au citron panées et à la menthe ? Fais-en avec de l’agneau, du basilic, rajoute des épices.

➡Un poulet au curry ? Utilise des crevettes, mets du lait de coco et remplace le curry par un mélange d’épices tandoori. Cette recette n’existe sûrement pas officiellement, mais l’essentiel c’est que ce soit bon ! 😛

C’est pour ça que je te propose toujours mes recettes avec des possibilités de déclinaisons et des produits de remplacement, quitte à obtenir des résultats différents mais tant que c’est bon et que ça te dépanne, c’est le principal. 😉

Devenir autonome

Briser les chaînes que peuvent créer les recettes est tellement important, que j’ai intégré cela dans l’accompagnement que j’apporte à mes clients pour résoudre leurs problématiques en cuisine du quotidien. Pour cela, j’ai même créé un outil de déclinaisons qui permet de créer à l’infini des plats en fonction de leurs envies, de leur temps précieux et de ce qu’ils ont dans leurs placards et frigo. Le but étant de les aider à sortir des sentiers battus des recettes de manière rassurante et pour qu’ils soient à même de cuisiner au quotidien sans prise de tête, sans réfléchir, sans perdre de temps… de manière autonome et presque instinctive !

A noter : les seuls fois où il est presque impossible de modifier des recettes c’est dans la pâtisserie. 🍰

Alors bien sûr, les recettes sont super quand on veut réaliser un plat spécifique, quand on veut obtenir un résultat bien identifié, quand on veut le plat de tel ou tel cuistot. Mais elles sont contre-productive quand il s’agit de cuisine du quotidien.

D’ailleurs, n’hésite pas à jeter un oeil à mes conseils pour ne jamais manquer d’idées !

Comment utilises-tu les recettes ? T’en sers-tu dans le quotidien ? Quelles astuces as-tu trouvé pour trouver des idées de repas chaque jour ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Envie de reprendre le contrôle de ton quotidien en cuisine en 8 jours ?
Inscris-toi à mon mini-programme gratuit !

Mélanie Landais
Mélanie Landais

Je suis coach culinaire et fondatrice de Mahel. J’accompagne des parents en manque de temps et d’inspiration à se remettre en cuisine au quotidien.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Fermer le menu
mi, in leo. Lorem venenatis, Donec dapibus